Quels sont les tickets restaurants les moins chers?

Le rôle du ticket restaurant.

Ce sont les entreprises qui font bénéficier leurs salariés de tickets restaurant. Appelés également chèque restaurant, c'est un moyen de paiement "affecté", qui sert uniquement à payer des prestations alimentaires ou des denrées alimentaires. Les tickets restaurant échappent aux cotisations sociales. Leurs valeurs unitaire a été revu à la hausse en 2011. Un salarié peut donc payer une partie des frais de restauration près de son lieu de travail, via ces tickets. Sa valeur varie selon l'entreprise, de 7 à 9 euros. Le reste du prix du ticket est à la charge de l'employé. Ils existent que si l'entreprise n'a pas de cantine d'entreprise. Ces tickets sont acceptés dans les restaurants qui les encaissent, les fast-foods, et même les supermarchés. Cependant leurs usages au sein des grandes surfaces vont être de plus en plus encadrés. Pour bénéficier de tickets restaurant pas chers, il suffit de vous renseigner auprès de votre entreprise. Cependant ce n'est qu'un avantage social qui pallient à l'absence de restaurants d'entreprises. Ces dernières offrent généralement des repas avec des tarifs avantageux.

La prime panier.

La prime panier est une remise faite pour chaque jour de travaillé, où l'employé a été obligé de se restaurer sur son lieu de travail. Cette prime n'existe que dans certaines branches d'activités, selon des conventions collectives précises. Cette indemnité est exonérés de cotisations sociales. Elle a été crée pour le personnel ayant des missions très éloigné de leur domicile, ou ayant des horaires décalés. Pour bénéficier de cette prime panier et donc de tickets restaurant pas chers, cette remise prend deux formes. Un remboursement mensuel peut avoir lieu des dépenses alimentaires. Il se fait sur justificatifs des frais engagés par le salarié. Une allocation forfaitaire déterminée par chaque entreprise, permet à l'entreprise de donner des tickets restaurant pas cher à ses employés. Cette prime panier est revalorisée tous les ans. Elle est actuellement de 5,60 euros. Les restes des dépenses engagés par le salarié reste à sa charge. Cette prime n'est accordé que sur des frais réels c'est à dire des frais alimentaires engagés dans l'entreprise.

Partagez cet article :